La Société Paul Cezanne, selon ses statuts et plus particulièrement selon l’article 2 définissant ses objectifs, met en place un

Centre Cezannien de Recherche de Documentation 

 Objectif scientifique 

 L’objectif essentiel du CCRD est d’ordre scientifique : connaître, faire connaître l’œuvre de Cezanne. 

 Une évidence s’impose : les lieux (bibliothèque, Centre de documentation) pour étudier l’œuvre de Cezanne sont nombreux. Nul doute que tout étudiant, universitaire, conservateur de musée, chercheur… peut trouver dans toute grande ville à caractère universitaire une bibliothèque de travail consacrée à l’histoire de l’art du XIXe/XXe siècle, Cezanne y occupant une place majeure. Certains musées disposent de documentation particulièrement riche (à Paris, le musée d’Orsay avec le fonds Vollard ; à Washington la NGA avec les archives Rewald, par exemple,).

Aix-en-Provence dispose d’archives inaliénables : les sites Cezanniens du pays d’Aix ! Nul doute que tout travail approfondi sur Cezanne impose une référence à ces sites, en ce « lieu » qui fut celui de Cezanne.

S’il doit exister un Centre Cezannien, consacré à l’étude de l’œuvre du peintre, nul doute que ce centre doit exister à Aix-en-Provence, dans le lieu le plus emblématique de la vie du peintre : le Jas de Bouffan.

Un tel Centre se doit, bien entendu, d’être en réseau avec tout autre lieu d’études Cezanniennes : les documents photographiés, les fonds numérisés, les échanges par internet doivent permettre de telles mises en commun.

Les objectifs du Centre Cezannien de Recherche et de Documentation peuvent être définis plus spécifiquement selon quatre modalités :

  • Etre un lieu d’études cezanniennes, lieu mis à la disposition d’étudiants, chercheurs, écrivains, artistes…etc. avec bibliothèque et salle de lecture et de travail
  • Etre un lieu de publication sur la base de travaux voulus ou soutenus par la Société Paul Cezanne
    • Publications sous forme de livres
    • Publications sous forme numérique (site internet)
  • Etre un lieu d’enseignement, de formation
  • Etre un lieu de conférences, colloques, débats…  assortis ou non d’expositions thématiques.

Le Centre Cezannien mettra en place des programmes d’études à court ou long terme sur certains domaines cezanniens dans le cadre de groupes de travail dûment constitués.

Quelques domaines généraux peuvent être repérés : 

  • La correspondance de Cezanne
  • Les dessins (reprise du catalogue raisonné de Chappuis)
  • La chronologie de la vie de Cezanne
  • La réception de l’œuvre de Cezanne (fortune critique de Cezanne, la lecture qui fut faite de son œuvre depuis plus d’un siècle)

Quelques domaines spécifiques peuvent être repérés en raison de la localisation géographique du CCRD :

  • Etudes toujours poursuivies sur les sites cezanniens du pays d’Aix et de l’Estaque. Avec une attention particulière au Jas de Bouffan, la colline de Valcros, l’Atelier des Lauves, Château-Noir…
  • Etudes sur la réception de l’œuvre de Cezanne au pays d’Aix.
    • reconnaissance de l’œuvre de Cezanne à partir d’Aix du fait de l’arrivée de Marchutz à Château-Noir et des séjours de Rewald en Provence
    • développement de l’image de Cezanne à Aix du fait des artistes, écrivains, philosophes venus découvrir Cezanne en Provence.

Ces recherches doivent se traduire par des colloques, des conférences, des articles, des mises en réseau (avec, bien sûr, le soutien de la Société Cezanne pour inscrire ces études dans le site Societe-Cezanne.fr créé en 2013).

Le Centre Cezannien, rattaché à la Société Paul Cezanne, s’interdit d’établir des expertises.

Les ressources

  • Une bibliothèque « papier » et numérique

Le CCRD doit disposer d’une bibliothèque aussi exhaustive que possible sur Cezanne, les références historiques permettant de comprendre Cezanne, les peintres et écrivains du temps de Cezanne, les artistes marqués par Cezanne.

Une place privilégiée pourra être accordé à Zola, ainsi qu’à la thématique peinture/littérature dans la lignée Cezanne/Zola.

Cette bibliothèque sera constituée à partir :

  • de son propre fonds
  • des fonds existants au musée Granet ( donation bibliothèque Blamont), à l’Atelier des Lauves
  • de bibliothèques privées dont la Société pourrait disposer (exemple : bibliothèque Alain Mothe  6000 titres dont une part consacrée à Monet, Renoir Van Gogh Gauguin, l’Impressionnisme, etc.)
  • Le CCRD   rassemble également une photothèque à partir de son fond propre, de fonds photographiques numérisées.. etc.
  • Le CCRD   rassemble des documents d’archives ou de documents à partir d’un fond provenant du Jas de Bouffan, de l’Ecole Marchutz, de fonds privée ( fond Mothe, Coutagne…etc.)
  • Le CCRD maintient une base de données numérisées comprenant de nombreux documents (livres, revues, archives…) permettant des recherches multicritères ou l’accès à des documents rares ou indisponibles sur papier.
  • Le site internet de la Société Paul Cezanne, constamment enrichi d’articles nouveaux.

 

  • Un lieu d’accueil 

Le CCRD doit disposer d’un espace d’accueil pour lecteurs, chercheurs

Cet espace consiste en salle de lecture et de travail, espace rencontres et de débats. Avec une place spécifique pour les documentions et fichiers numériques.

Le CCRD veillera sur la possibilité d’accueillir pour des séjours durables tel chercheurs, conservateurs de musée, étudiants soucieux de mener à bien une étude, écrivains voire artistes   au pays même de Cezanne à Aix-en-Provence.