Un article amusant sur le site de France Bleu Provence

 

Figure historique de Radio France Provence puis France Bleu Provence, Coco Blanc raconte que son grand-père a connu Paul Cézanne dans les années 1890. “Mon aïeul avait un cabanon de chasseur sur le plateau de Bibémus. Il voyait régulièrement l’artiste monter avec son matériel, pour peindre la montagne Sainte-Victoire. On l’appelait Lou Muoù, en provençal ça veut dire une sorte d’ours mal léché.”

Un beau jour, l’artiste offre une toile au grand-père de Coco Blanc, “parce qu’il était généreux malgré son caractère pas facile”.

“Incroyable mais vrai : mon grand-père  a cloué ce tableau de Cézanne pour remplacer une vitre cassée de son cabanon !”

Aix-en-Provence étant une petite ville à l’époque (20.000 habitants contre 141.000 aujourd’hui), l’histoire finit par s’ébruiter. Si bien qu’un brocanteur marseillais malin se présente un jour à  ce drôle de bricoleur et lui fait une proposition : “Je vous installe une vitre neuve en échange de la toile.” Marché conclu ! “Et voilà comment ma famille est passée près de la fortune”, s’amuse Coco Blanc plus d’un siècle après, ajoutant dans un grand éclat de rire : “Il ne me reste que les clous !”