Geneviève BLANC.

06 63 17 09 31

genevieve.blanc@gmail.com

“Cezanne et L’Estaque”

Ma formation universitaire est scientifique : Pharmacien Biologiste, ancien Interne des hôpitaux. Après avoir exercé ce métier plusieurs années autour de la biologie et de la pharmacie, j’ai voulu me tourner vers d’Education. J’ai donc passé les concours de l’Education Nationale et j’ai très vite été nommée directrice d’école à Saint Henri, quartier de Séon dont fait partie aussi L’Estaque.

J’ai alors mené pendant plus de quinze ans des recherches sur ce quartier, aussi bien son passé, son histoire que sur les peintres pour lesquels L’Estaque était un motif de prédilection, faisant bien sûr participer les élèves.

A mon départ en retraite, je n’ai pas pu jeter toute la documentation que j’avais utilisée au cours des années, et il m’est apparu évident qu’il me fallait rassembler l’essentiel de mes recherches dans un ouvrage dont la rédaction s’est inscrite pour moi dans une démarche de transmission de connaissances, travail sur la mémoire du lieu. Ce fut «  L’Estaque, Art et Patrimoine, Chronique d’une double histoire », paru en 2013, 230 pages, plus de 130 tableaux représentés, 150 documents d’archives, et épuisé à ce jour.

Suite à cette parution, on m’a demandé d’animer des débats, d’organiser des balades de découverte de sites, de conférences sur ce thème. Ce fut ainsi l’Alcazar, les amis du MuCEM, l’Office de la mer, l’espace Leclère à Marseille où se tiennent les conférences de l’ACC, Gardanne, les journées du Patrimoine, l’UTD de Vitrolles, celui d’Aix en Provence, en mars ce sera l’UTD de la Ciotat…

Puis, le sujet étant très vaste, j’ai concentré mes recherches uniquement sur l’ensemble de l’œuvre de Cezanne à l’Estaque, huiles, aquarelles ou dessins. Ce projet , concrétisé dans un livre à paraître, s’est développé à partir d’une triple approche : d’abord, il recense l’intégralité de l’Œuvre de Cezanne peint à L’Estaque. Ensuite, chaque tableau représenté est analysé en tant qu’œuvre d’art, cadrage, composition, couleurs, techniques employées, etc. Enfin ce tableau est comparé autant que possible à des documents anciens (cartes postales, archives…) ou récents. Dans ces rubriques-là, j’évoque ce qui s’est passé à l’endroit ainsi représenté .

Ce travail a été présenté à l’Association de Sauvegarde des Paysages de Cezanne. Je fus alors contactée par Monsieur Denis Coutagne, président de La Société Cezanne, qui avait assisté à cette conférence. A sa demande, je suis devenue membre à part entière de cette société comme «spécialiste et référente» de L’Estaque, titre honorifique exagéré tout de même !

Dernièrement, j’ai été contactée par des associations diverses pour participer à la création d’un « musée » à L’Estaque, destiné à mettre en valeur le quartier, tant sur le plan pictural en présentant des reproductions œuvres des peintres qui se sont succédés en ce lieu mais aussi patrimonial avec l’histoire du quartier.

 

Articles publiés sur le site en 2017

Retour sur deux motifs peints par Cezanne à L’Estaque